L'agriculture de l'Yonne

Terres de céréales et oléagineux

Les terres arables (labourées) sont principalement des cultures de blé pour (37%), orge (21,5%) et colza (19,8%), ce qui représentent pour ces trois productions 78,1% de la SAU

81,6% si l’on ajoute le tournesol. Ainsi ces 4 productions occupent soit 63% de la SAU et donc 38% de la superficie du département.

Elevage bovins-ovins

Les vaches allaitantes constituent le premier cheptel du département avec 28 500 têtes localisées pour moitié dans le l’avallonnais, un quart en Puisaye et le dernier quart dans le reste du département.

L’essentiel des veaux maigres (broutard) n’est pas engraissé dans l’Yonne et part vers l’Italie (plaine du Pô) ce qui rend la production départementale très dépendante de ces acheteurs étrangers.

Les vaches laitières 16 500 têtes produisent 113 millions de litres de lait,

L'élevage ovin avec 20 000 brebis mères se réduit chaque année.

L'élevage porcin avec 7 900 truies profite de la proximité de la source d’alimentation (céréales) et d’immenses capacités d’épandage des effluents.

En revanche, l’Yonne se trouve relativement loin des abattoirs de porc (la palisse, Ain) mais proche de l’agglomération parisienne, centre de consommation important.

La forêt de l’Yonne

Couvrant 31% de la surface du département depuis les plaines céréalières du Sud de Paris jusqu’au collines du Morvan, la forêt Icaunaise offre une grande diversité.

- Le chêne taillis sous futaie est particulièrement présenten Puisaye.

- L’hêtre en Pays d’Othe et sur les plateaux calcaires.

- Les peupliers dans les vallées de l’Yonne.

- Les pins noirs et larico, utilisés au reboisement des plateaux.

- Douglas et épicéa localisés en Pays d’Othe et dans le Morvan.

A noter une production de sapin de noël dans le Morvan.

La production se répartit en 41 % chêne, 36 % autres feuillus, 21% résineux, 2 % hêtre. L’augmentation des besoins en bois énergie pourrait permettre une meilleure valorisation de la production de petit bois. Une dizaine de scieries ou transformateur dont une usine d’aggloméré transforme le bois mais une bonne partie de la production départementale exporte dans les départements proches ou dans l’Union Européenne.

La taille moyenne des propriétés forestières est de 2,7 ha mais cache une grande hétérogénéité puisque les 830 plus importantes (supérieurs à 25 ha) totalisent  56 % de la surface et tandis que les 43 000 plus petites occupent  7,6 % de la surface de la forêt icaunaise. Le bois de chauffage étant leur utilisation principale.

Les exploitations agricoles

En 2007, l’Yonne comptait 2 997 exploitations agricoles Professionnelles (mobilisant plus de ¾ du temps plein). Il existe par ailleurs 1 000 exploitations non professionnelles.

43% des exploitations professionnelles exploitent 100 à 200 ha, 60% ont plus de 100 ha, 57% sont en grandes cultures, 15% en viticultures, 9% en grandes cultures et herbivores 5%  en bovins viande, 14% ont d’autres orientations.

Recensement agricole Bourgogne

Contacts | Mentions légales |  Contacts |  Plan du site    |  RSS